Exprimes toi !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Club des fidèles...

Aller en bas 
AuteurMessage
ChloéRêve

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 18/07/2011
Age : 17

MessageSujet: Le Club des fidèles...   Mer 27 Juil - 23:06

Coucou!
Alors je vous présente ma fic Very Happy
( le chapitre un, sera un peu plus tard, je ne l'ai pas encore finie ^^' )
Bon eh bien d'abbord les présentation Very Happy


NOM: Kristy Parker.
AGE: 13 ans- en 4ème
SA TENUE PREFEREE: jean, baskets et casquette.
ELLE EST... fonceuse, énergique, déterminée.
ELLE DIT TOUJOURS: « J'ai une idée géniale... »
ELLE ADORE... le sport, surtout le base-ball.
SON PHYSIQUE: Une fille aux cheveux bruns, allant jusqu'au dos, elle es plutôt grande et mince. Ses yeux sont de couleurs vert citron...


NOM: Mary-Anne Cook
AGE:13 ans- en 4 ème.
SA TENUE PREFEREE: toujours très classique. Mais elle fait des efforts!
ELLE EST... timide, très attentive aux autres et un peu trop sensible.
ELLE DIT TOUJOURS: « Je crois que je vais pleurer. »
ELLE ADORE... son chat, Tigrou, et son petit ami, Logan.
SON PHYSIQUE: Mary-Anne a de longs cheveux noirs, n'ayant jamais put être libre elle porte toujours des nattes. Une fille d'une proportion normale, mais petite. Ses yeux sont noirs profonds...


NOM: Lucy Macdouglas
AGE: 13 ans- en 4ème
SA TENUE PREFEREE: tout, du moment que c'est à la mode...
ELLE EST... new-yorkaise jusqu'au bout des ongles, parfois même un peu snob !
ELLE DIT TOUJOURS: « J'♥️ New York. »
ELLE ADORE... la mode, la mode, la mode!
SON PHYSIQUE: Lulu a de courts cheveux blonds, dégradés. Elle es très grande, mais mince. Ses yeux sont bruns noisettes.



NOM: Carla Shafer.
AGE: 14 ans- en 4ème.
SA TENUE PREFEREE:un maillot de bain pour bronzer sur les plages de Calirfonie.
ELLE EST... végétarienne, cool et vraiment très jolie.
ELLE DIT TOUJOURS: « Chacun fait ce qu'il lui plaît. »
ELLE ADORE... le soleil, le sable et la mer.
SON PHYSIQUE: Miss Shafer a de longs cheveux blonds chatoyants, et ondulés. Elle a une proportion parfaite pour sa taille, et a des yeux bleus clairs.



NOM: Claudia Koshi
AGE: 13 ans - en 4ème.
SA TENUE PREFEREE: artiste, elle crée ses propre vêtements et bijoux.
ELLE EST... créative, inventive, pleine de bonnes idées
ELLE DIT TOUJOURS: « Où sont cachés mes bonbons? »
ELLE ADORE... le dessin, la peinture, la sculpture ( et elle déteste l'école )
SON PHYSIQUE: Jeune fille asiatiques, elle a de longs cheveux noirs, des yeux asiatiques bleus nuits.


NOM: Jessica Ramsey
AGE: 11 ans – en 6ème.
SA TENUE PREFEREE: collants, justaucorps, et chaussons de danse?
ELLE EST... sérieuse, persévérante et fidèle en amitié.
ELLE DIT TOUJOURS: « J'irai jusqu'au bout de mon rêve. »
ELLE ADORE... la danse classique, et son p'tit frère, P'tit Bout.
SON PHYSIQUE: Une jeune fille noire au cheveux bruns foncés, des tresses se rassemblent pour en faire un chignon parfait, ses yeux verts font l'étonnement des garçons.




NOM: Mallory Pike
AGE: 11 ans – en 6ème
SA TENUE PREFEREE: aucune pour l'instant, elle rêve de se débarrasser de ses lunettes et de son appareil dentaire.
ELLE EST... dynamique et très organisée. Normal quand on a sept frères et sœur !
ELLE DIT TOUJOURS: « Vous allez ranger votre chambre »
ELLE ADORE...lire, écrire. Elle voudrait même devenir écrivain.
SON PHYSIQUE: Mallory a des cheveux bouclés, mais roux. Des taches de rousseurs, un appareil dentaire, des lunettes qui cachent ses yeux bleus... Une fille comme les autres quoi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChloéRêve

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 18/07/2011
Age : 17

MessageSujet: Re: Le Club des fidèles...   Mer 27 Juil - 23:58

Et le voilà Very Happy

Chapitre Bonus: Le Commencement.

Il m'es parfois dur de vivre ma vie autour de moquerie et de remarques.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Bonjour, je m'appelle Lucy MacDouglas. Être une fille diabète n'a pas toujours été facile pour moi, jusqu'au jour ou je rencontrât 6 filles m'ayant aidées à garder ce secret jusqu'au bout de ma vie. Kristy Parker, Mary-Anne Cook, Carla Shafer, Claudia Koshi, Jessica Ramsey et Mallory Pike.

Tout avait commencé le jour de mon déménagement, je devais partir de New York, une ville peuplée, mais très méprisable pour moi...

C'était pendant les grandes vacances de l'été, une pluie battante y plongait... Ce n'étais décidément pas le bon moment pour aller à la plage.
Je regardais la fenêtre avec tristesse, c'est vrai que je partirais enfin de ce trou perdu, cet endroit dont je ne supportait plus, mais les cinémas, les grands magasins, les milliers de restaurants se trouvant dans toutes les rues, allaient me manquer...
Aujourd'hui était le jour J, j'allais enfin déménager dans une ville pour recommencer ma vie... Je pourrais peut-être trouver des filles de mon âge, avec qui je pourrais enfin m'amuser, pas comme la reine des pestes...

La reine des pestes est, ou plutôt étais ma meilleure amie. En vérité elle s'appelle Laine Cummings... Tout a commencé l'été précédent, avant d'entrer en sixième. On se retrouvait au parc pour rigoler, bavarder, se confier des secrets. On était comme des sœurs, ce que j'appréciais particulièrement, moi qui suis fille unique.
Mon téléphone n'arrêtait pas de sonner, j'enchaînais les sorties, les invitations et les fêtes.

Mais tout avait changé presque dès l'entrée au collège, juste avant que je ne tombe malade. Laine avait passé le mois d'août en colo dans la Maine et, en revenant, elle n'était plus la même. Ma meilleure amie Laine Cummings allait devenir la reine des pestes.

Que je vous explique: ses parents et les miens étaient amis, et avant de savoir dire « areuh areuh », Laine et moi, nous étions déjà inséparables. Évidement ils étais ravis que leurs filles s'entendent si bien, mais quand ça s'est gâté entre nous, la situation est devenue un peu plus délicate. Alors qu'on ne se parlait plus, nos parents continuaient à s'appeler, à diner et à sortir ensemble.

Laine a changé progressivement, c'est apparu petit à petit, un peu comme mon diabète. Elle es revenue de colo une semaine avant la rentrée. Je pensais qu'elle me téléphonerais à peine la porte de son appartement franchie. J'avais envie qu'elle me raconte tout – ses copines, les animateurs, les veillées... et les histoires de garçons. Moi qui n'étais jamais partie en colo, ça m'intéressait beaucoup.


Mme Cummings avait dit à maman que le car déposerait Laine devant chez elle à trois heures et demie cet après-midi là. Alors à trois heures vingt-cinq, je me suis plantée devant le téléphone en attendant qu'il sonne. A quatre heures moins vingt-cinq, je me suis dit que ses affaires devaient être tellement sales que sa mère lui avait sûrement demandé de vider son sac d'abord. Mais à quatre heures, je n'avais toujours pas de nouvelles de ma meilleure amie. Finalement, bien après le dîner, je me suis décidée à l'appeler. J'étais inquiète, je pensais qu'elle était malade.
-Laine ça va? Me suis-je écriée lorsqu'elle a décroché. Tout va bien?
-Salut, Lucy. Bien sûr que oui. Qu'es-ce qui te prend?
-Ah... Je... je... j'ai cru... Comme tu ne m'avais pas téléphoné...
-Hé, ça fait à peine quatre heures que je suis rentrée! A t'elle répliqué.
Et pour la première fois, j'ai senti dans sa voix une note de... Je ne sais pas, mais son ton n'étais pas gentil-gentil... Puis nous avons discutés comme d'habitude de tout et de rien...
En revanche, le lendemain, aucune nouvelle. Autrefois, on se serait appelées dès le matin pour se voir. Mais quelque chose me disait que si je lui téléphonais de nouveau, ça l'agacerait.
J'ai tenu bon et je ne l'ai pas appelée avant le surlendemain. Au téléphone, Laine a paru surprise et, effectivement, un peu agacée. Oui, agacée, Laine, celle que je considérais comme ma sœur !

-Écoute, Lucy, il ne reste pas beaucoup de temps avant la rentrée et j'ai une tonne de chose à faire.
J'ignorais ce qu'elle entendait par là, mais comme on avait l'habitude de tout faire ensemble, j'ai proposé:
-OK, super. Moi aussi, ça tombe bien. On va faire les magasins?
Il y a eu un silence, puis elle m'a annoncé:
-J'ai prévu une virée shopping avec Kelly.
-Génial. On se retrouve où?
Euh... on n'a pas encore fixé d'heure.
Pas besoin de vous répéter toute la conversation, j'imagine. Vous avez compris. Voilà comment a commencé mon année de sixième. Laine ne m'a pas vraiment fait « le mauvais coup ». En réalité, c'était plutôt ce qu'elle ne faisait pas qui me blessait: elle ne m'appelait pratiquement plus, elle ne me gardait plus de place en cours ou à la cantine, elle ne venait plus faire ses devoirs avec moi. Et les autres filles non plus. Je me retrouvais seule. Pourquoi? Qu'es-ce que j'avais fait pour mériter ça?

Pour couronner le tout, j'ai commencé à me sentir patraque, et, peu après, on m'a diagnostiqué du diab
ète. Mon corps n'assimilait plus le sucre correctement et, si ça continuait, je risquais de tomber gravement malade. Heureusement, même dans les cas graves comme le mien, le diabète se contrôle grâce à un régime alimentaire strict, de l'exercice et des injections d'insuline. Mais les débuts ont été difficiles, j'ai souvent dû aller à l'hôpital, et mes parents étaient complètement paniqués.

Peu de temps avant, ils avaient appris qu'ils ne pourraient plus avoir d'enfants. Du coup, ils étaient encore plus inquiets à mon sujet. Je ne les reconnaissais plus: Ils supervisaient non seulement mes repars, mes rendez-vous chez le médecin, mais également ma vie toute entière. Et, allez savoir pourquoi, ils avaient décidé qu'il valait mieux de parler à personne de ma maladie. Je sais qu'ils voulaient bien faire, mais franchement, c'était idiot. Quand Freda Staples, une fille d'une autre classe, a eu une leucémie, ses parents sont venus expliquer à ses camarades ce qui lui arrivait. Du coup, les élèves sont mobilisés pour l'aider à vivre tout ça au mieux.

Mes parents ne voyaient pas du tout les choses sous cet angle. Ils m'ont conseillée de ne le dire à personne pour que les gens ne changent pas d'attitude envers moi. Erreur. C'était une très très mauvaise idée. Surtout que j'ai fait de nombreux allers-retours à l'infirmerie et que je suis tombée plusieurs fois dans les pommes au collège. Le pire, c'est quand à une soirée-pyjama, j'ai dormi avec Laine et que j'ai fait pipi au lit – ça m'arrivait parfois, au début, à cause du diabète. Déjà que Laine n'était pas très sympa avec moi... comme vous l'imaginez, ça n'a pas amélioré nos relations. En fait c'était le début de la fin.
Et voilà pourquoi, en juin, nous étions officiellement ennemies. J'étais ravie de quitter New York parce que j'en avais assez de passer ma vie toute seule. Franchement ça ne pourrait pas être pire à OréeBleue
.


Après que maman ai vider la cave. Elle s'est essuyé les mains sur son jean en décrétant:
-Mission accomplie! On a bien travaillé. On va proposer à ton père de nous retrouver chez Sal pour diner, ça te dit?
-Chouette!
C'était un restaurant tout près de chez nous où nous allions souvent. Ce serait plus sympa que de passer la soirée toute seule dans ma chambre.

A sept heures et demie, maman et moi, nous étions installées à nôtre table, en train de nous disputer au sujet de mon régime, comme d'habitude. Je voulais prendre une limonade normale alors qu'elle tenait à ce que je commande un soda light. Lorsque le serveur est arrivé avec son carnet, elle a annoncé:

-Un kir pour moi et un soda light pour ma fille.
-Maman! Ai-je protesté.
-C'est un soda light ou rien. Fin de la discussion.
-Je ne suis plus un bébé!
-Alors comporte-toi en adulte. Une limonade, c'est trop sucré.
J'ai boudé pendant quelques minutes, puis j'ai retrouvé ma bonne humeur lorsque mon père est arrivé. Hélas, ça n'a pas duré longtemps. Il sirotait tranquillement son cocktail quand, soudain, il a agité la main en direction de la porte.
En me retournant, j'ai découvert Laine et ses parents qui entraient dans le restaurant.
J'ai plongé le nez dans
mon assiette en gémissant.

-Bonjour tout le monde! A lancé Mme Cummings.
Les adultes ont bien vu que, Laine et moi, on se saluait du bout des lèvres, mais ils n'ont fait aucun commentaires.
Un ans plus tôt, papa et maman leur auraient proposé de se joindre à nous, mais ils se sont contentés d'échanger des haussement d'épaules navrés, puis les parents de Laine sont partis s'installer à l'autre bout de la salle. Je sais qu'ils espéraient qu'on se réconcilie avant le déménagement, mais tant que la reine des pestes me toisait du haut de son trône, ça ne risquait pas d'arriver.

Vingt minutes plus tard, pendant que papa réglait la note, maman m'a trainée jusqu'à la table des Cummings. Elle a discuté un moment avec la mère de Laine, en nous jetant des regards en biais, puis soudain elle s'est exclamée en souriant:
-Excellente idée! Je t'appelle demain pour mettre ça au point.
J'ai attendu d'être dehors pour lui demander:
-C'est quoi votre idée?
Ma mère pris un air innocent.
-Hein? Oh rien, a t'elle marmonné. Un dîner de charité pour... Pour l'Union des dentistes...
Je n'ai pas insisté. Mais je sentais une menace peser sur moi, quand quelqu'un s'approcha dans mon dos et me poussa dans l'eau froide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Club des fidèles...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Commémoration de tous les Fidèles Défunts, commentaire du jour "Toute la création gémit en travail d'enfantement..."
» Nouveau site web du Club Astro de Wittelsheim
» Le Bohemian Club c'est quoi? que dirige t'il???
» Que devient le club Programmation & Algorithmique ?
» Club Informatique/algorithmie/programmation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rêves de création et fais-en ta passion  :: Gallerie des partages :: Le coin des auteurs-
Sauter vers: